1
2
3
4
5

Tu as invité quelques ami·e·s à dîner chez toi. Que leur sers-tu à manger ?

question 1/5

Super !

C’est une bonne action qui a un fort impact !
Brésil

Sais-tu que l'élevage est responsable d'environ 14,5 % de tous les gaz à effet de serre produits par les êtres humains ? Une consommation excessive de viande nécessite une grande quantité de fourrage et de pâturages. Pour cela, entre autres, on brûle la forêt tropicale. Cette déforestation entraîne à son tour d’importants changements climatiques, car elle libère dans l'atmosphère le CO2 stocké dans le sol et les arbres. Écoute ce que Valdir da Rosa du Brésil dit à ce sujet:

Voici ce que tu peux faire
  • Consommer moins de viande a pour effet de protéger notre climat

    En renonçant à manger de la viande, plus particulièrement la viande de production industrielle, tu contribues de manière considérable à protéger le climat. Et lorsque tu achètes de la viande, tiens compte des conditions d'élevage (qui garantissent le bien-être de l'espèce), des distances de transport parcourues (local) et du mode de production (biologique).

C'est admirable !

Tu fais donc partie de ce milliard de personnes végétariennes dans le monde !
Brésil

Le Brésil est un grand producteur de viande et le premier exportateur mondial de bœuf et de soja. Dans le monde entier, 95 % de la production de soja sert à nourrir les animaux d'élevage. Ton alimentation sans viande a un impact significatif car elle préserve la forêt tropicale au Brésil et l’épargne d’être défrichée puis remplacée par des pâturages. Ce n'est pas sans raison que l’on appelle la forêt tropicale « le poumon de la Terre » : elle produit un cinquième de l'oxygène disponible à l’échelle mondiale. Écoute ce que Rosi de Souza, du Brésil, dit à ce sujet :

Voici ce que tu peux faire
  • Ton action fait une différence !

    Laissons donc la forêt tropicale là où elle est. Les haricots, les légumineuses, les noix et les céréales sont de bons substituts aux nutriments que l’on trouve dans la viande. Choisis des produits frais et évite de consommer des légumes produits sous une serre chauffée, car les légumes non saisonniers produits sous des serres chauffées produisent une plus grande quantité de CO₂.

    Ce n’est pas toujours facile, n'est-ce pas ? Voici deux principes qui feront de toi un·e expert∙e en matière de protection de l'environnement en tant que végétarien·ne :

    1. La saisonnalité est reine ! En affichant un tableau des produits de saison sur ton réfrigérateur, tu sauras toujours quels fruits et légumes sont mûrs dans nos régions.
    2. La régionalité est importante ! Abonne-toi aux légumes produits dans la région : cela te permettra de faire livrer des légumes de saison et de la région à ton domicile, ce qui évite les longues distances de transport.

     

     

     

Hmmm...

Notre consommation de viande a un impact énorme sur la forêt tropicale.
Brésil

Le Brésil, par exemple, produit 80 millions de tonnes de soja par an, soit un tiers de la production mondiale de soja. 95 % de cette production mondiale est destinée à l'alimentation des animaux d'élevage. Pour que les vaches puissent paître, la forêt tropicale est défrichée. Cette pratique a pour effet de libérer le carbone stocké dans les arbres et le sol et de réchauffer le climat. Le méthane émis par l’estomac des bovins et le gaz hilarant (protoxyde d’azote) que contiennent les engrais chimiques affectent eux aussi le climat : près de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont produites par la pratique de l'élevage. Et qu'en disent les personnes dont la parcelle de forêt est défrichée et remplacée par des monocultures ? Valdir da Rosa du Brésil répond à cette question :

Voici ce que tu peux faire
  • Ce que tu peux faire pour améliorer la situation

    Si toutes les personnes en Suisse mangeaient des aliments respectueux du climat trois fois par semaine, l'effet sur les gaz à effet de serre équivaudrait à la suppression de 750 000 voitures. Des choix alimentaires réfléchis pourraient réduire d'au moins 50 % les émissions de CO₂ que produit notre chaîne d'approvisionnement alimentaire. 

    Aujourd’hui, des alternatives sans viande sont disponibles partout : certaines plairont davantage à tes papilles gustatives, d'autres moins. Pars à leur découverte !

    Et lorsque tu achètes de la viande, tiens compte des conditions d'élevage (qui garantissent le bien-être de l'espèce), des distances de transport parcourues (local) et du mode de production (biologique).