Peut-être aimes-tu l'huile de palme dans ta pizza...

mais Pak Janggut, en Indonésie, ne s’en réjouit pas.
Indonésie

Depuis 1990, l'Indonésie est le plus grand exportateur d'huile de palme au monde. Aujourd'hui, les palmiers à huile sont alignés les uns à côté des autres sur une surface presque aussi grande que l'Allemagne. Le prix en est payé par l'environnement et les populations, dont les moyens de subsistance sont largement détruits. Utilisée dans l’alimentation, dans l'industrie ou pour la production d'agrocarburants, l'huile de palme est extrêmement polyvalente et le palmier à huile plus productif que toute autre plante oléagineuse. La demande sur le marché est donc élevée. Or, le boom de l'huile de palme a laissé des traces profondes au cours des dernières décennies : c'est le cas notamment en Indonésie, le plus grand producteur d'huile de palme au monde. En 2016, les palmiers à huile poussaient sur 13,5 millions d'hectares dans l'État insulaire. Pour en arriver là, il a fallu sacrifier un quart de l'une des régions de forêt tropicale humide les plus riches en espèces de la planète. Cette déforestation, qui a fait de ce pays l'un des plus grands émetteurs de CO2 au monde, n'est pas prête de s'arrêter. De nombreuses espèces végétales et animales sont menacées d'extinction, tout comme les moyens de subsistance et l'identité culturelle de millions de personnes qui vivaient auparavant de et avec la forêt, comme par exemple Pak Janggut de Sungaï Utik :

Voici ce que tu peux faire
  • Vérifie les codes-barres maintenant !

    Aimerais-tu savoir si les produits que tu achètes contiennent de l’huile de palme ? L’application Open Food Facts t’indique quels ingrédients d’une denrée alimentaire sont douteux pour la santé, l’environnement ou le climat.

  • Cuisine en toute conscience !

    Renonce aux aliments de production industrielle. Achète plutôt des produits frais et de saison provenant d'exploitations agricoles biologiques, chaque fois que cela est possible. As-tu déjà fait tes courses au marché ou directement dans une ferme ? En achetant des produits locaux, tu soutiens les producteurs et productrices de ta région, tu renonces à l'huile de palme et tu réduis les émissions de CO2 produites lors du transport de denrées alimentaires.

  • Voici ce que nous faisons

    S’engager contre les centrales électriques au charbon et les plantations de palmiers à huile: Grâce à son organisation partenaire indonésienne Walhi, Pain pour le prochain obtient des informations directes concernant les conséquences du dérèglement climatique dans les pays du Sud.

    Walhi fait campagne contre les méga-projets dévastateurs et nuisibles au climat tels que les centrales électriques au charbon, les barrages et les plantations de palmiers à huile. Par ailleurs, Pain pour le prochain aide ses organisations partenaires locales dans les pays du Sud à adopter des mesures visant à réduire leur vulnérabilité face à la crise climatique. Développé par Pain pour le prochain dans le cadre de formations participatives sur les changements climatiques, l'outil EPRACC (www. pacdr.net) est aujourd’hui utilisé par de nombreuses organisations. Visant à réduire les risques climatiques et à développer des mesures permettant de s'adapter aux changements climatiques, les stratégies développées grâce à ces processus sont intégrées à de nombreux projets. Les formations sur le climat ont aussi montré l’importance de promouvoir l'engagement pour la justice climatique également sur le plan politique.

  • Ce que tu peux faire :

    Soutiens notre travail en faisant un don qui aidera les populations en Indonésie, au Kenya et dans d'autres pays du Sud à faire valoir leurs droits et à lutter contre les effets des changements climatiques, et ce sur le plan communautaire, national et international.
    Merci pour ton don!

Quel est l'impact de nos actions sur d'autres régions ?